Comment entretenir un couteau japonais ?

Un couteau japonais doit être traité avec soin pour servir efficacement et durablement. Son entretien ne se fait pas à la légère. Il faut procéder avec l’art et la manière pour y arriver. Si vous ignorez comment vous y prendre pour entretenir votre couteau japonais, nous vous renseignons sur les différentes étapes à suivre pour lui conserver toute son utilité.

Connaître les caractéristiques de votre couteau japonais

Il est important de savoir ce qui caractérise votre couteau japonais afin de lui prodiguer le meilleur soin possible. En règle générale, un couteau japonais, c’est une lame en acier VG10 et donc, une lame d’une robustesse absolue. Un couteau japonais, c’est aussi une lame extrêmement tranchante. Mais les couteaux japonais ne se résument pas qu’à ces caractéristiques générales, et se distinguent par conséquent, par leurs tailles, leur constitution, leurs formes, leurs utilités et autres. Il est donc important de bien connaître votre couteau japonais afin de le ranger au sein de votre cuisine, dans les meilleures conditions de conservation possible.

Les aspects de l’entretien d’un couteau japonais

couteau japonais

L’entretien de votre couteau japonais doit se faire en deux étapes principales qu’il est important de respecter et de suivre régulièrement si vous voulez que votre couteau vous serve durablement.

Première étape : le nettoyage du couteau japonais

couteau japonais

C’est un aspect que vous ne devez absolument pas négliger si vous voulez que votre couteau conserve son tranchant. Comme nous l’avons mentionné plus haut, le couteau japonais a une lame faite en acier VG10. Il s’agit d’une matière très sensible à la corrosion. De ce fait, il est clairvoyant de passer votre couteau japonais au nettoyage immédiatement après son usage. Vous limiterez ainsi sa sensibilité à la corrosion.

À savoir : Douze choses que vous ne saviez pas sur la culture japonaise.

Deuxième étape : aiguiser la lame du couteau japonais

Le couteau japonais est généralement garanti à vie. Vous conviendrez donc qu’avec le temps et à l’usure, sa lame peut s’émousser. C’est tout à fait normal. Mais vous pouvez y remédier. C’est pour cela que les pierres d’affûtage existent. Il y en a de plusieurs modèles, faits en plusieurs matières de granulosités diverses. La pierre d’affûtage qu’il vous faut est relative et dépend grandement du niveau de corrosion de la lame de votre couteau japonais. Vous pouvez choisir votre pierre d’affûtage vous-même ou faire appel à un professionnel pour vous aider à bien la choisir. En fait, il convient, si vous êtes néophyte, de consulter un professionnel pour cela, car il sera davantage en mesure d’évaluer la qualité de la pierre d’affûtage qu’il vous faut.

Lire aussi : Les meilleurs modèles de mixeurs plongeants.

Par ailleurs, pour réaliser l’affûtage, il faut la bonne technique et la bonne posture. Tout ceci se décide en considération du type de couteau japonais que vous possédez et de ses caractéristiques propres. Encore une fois, ce sont des éléments qu’il vaut mieux confier à un professionnel. En effet, le professionnel dispose des compétences adéquates pour vous aider à déterminer les paramètres d’aiguisages adaptés à votre couteau. Vous pouvez l’observer dans sa démarche et apprendre de ses gestes pour pouvoir, plus tard, vous charger d’aiguiser la lame de votre couteau japonais vous-même.