Quelle formation pour devenir infirmier ?

aide soignante 14

L’infirmier ou l’infirmière remplit des fonctions essentielles dans un établissement de santé. Son rôle est de prodiguer aux patients les soins nécessaires à leur rétablissement, tout en leur apportant un grand soutien moral. Mais un infirmier est amené à remplir d’autres fonctions dans l’accomplissement de sa mission, dans le cadre d’une activité libérale par exemple.

Pour trouver les meilleures écoles pour devenir aide soignante, suivez ce lien.

L’infirmier doit disposer d’un certain nombre d’aptitudes comme jouir d’une bonne condition physique, avoir une parfaite résistance mentale et avoir le sens du contact humain.

En dehors de ces qualités, il faut savoir que les postes d’infirmier sont directement accessibles après l’obtention d’un Bac scientifique S ou ST2S (Science et technologie de la santé et du social). Mais avec un Bac non scientifique, il est également possible d’embrasser ce corps de métier.

En outre, le métier d’infirmier requiert une formation spécifique pour l’obtention d’un diplôme.

Formation académique

Pour devenir infirmier, obtenir un baccalauréat scientifique offre les bases les plus solides. Tel qu’on l’a précisé plus haut, les plus conseillés sont le bac S et le bac ST2S. Toutefois, le métier dinfirmier reste accessible avec un bac non scientifique.

Après le baccalauréat, il est possible d’entrer en école préparatoire paramédicale infirmier, ou de tenter directement le concours d’admission de l’IFSI (Institut de formation en soins infirmiers). Le nombre de places disponibles au concours est limité, donc fixé chaque année par le ministère de la Santé. Le concours d’entrée n’est ouvert qu’aux étudiants d’au moins 17 ans et titulaires d’un baccalauréat. Ce concours se compose de 2 épreuves écrites et d’un oral de 30 mn. Il est même conseillé de préparer le concours dans un lycée, dans certains IFSI ou dans des prépas privées. Les coûts de la scolarité évoluent de la gratuité à 4 000 €. Après l’admission au concours, vous suivrez une formation faite essentiellement de cours théoriques et de stages cliniques pratiques. En dernière année, le futur infirmier présente et soutient un mémoire devant un jury. A la fin, L’IFSI délivre le diplôme d’infirmier après trois années d’études.

Ce diplôme ouvre la voie au poste d’infirmier ainsi qu’à différentes spécialisations. Ainsi, après un an d’activités et un examen final, l’infirmier peut obtenir le diplôme de puériculteur. Il faut deux ans d’exercice et un examen pour obtenir le diplôme d’État d’infirmier anesthésiste (DEIA), ou le diplôme d’État d’infirmier de bloc opératoire (DEIB). L’examen d’entrée à la fonction publique comprend une épreuve orale d’admissibilité et une épreuve orale d’admission. Il est organisé par les recteurs d’académie et les vice-recteurs.

Par ailleurs, pour obtenir un poste les postulants doivent avoir au moins le niveau bac +3, et leur diplôme d’infirmier. Une expérience professionnelle constitue toujours un plus, mais les jeunes diplômés sont eux aussi soumis à des propositions d’embauche.

à Voir aussi : Les questions à se poser avant d’acheter son chariot de courses

Parcours professionnel

Il est également possible d’évoluer vers un poste d’infirmier après avoir exercé trois années durant la fonction d’aide-soignant, et en passant un examen d’admission. Après avoir fait ses preuves, l’infirmier peut ensuite devenir infirmier en chef ou infirmier cadre de santé d’un service.