Quel masque antipollution pour faire du vélo ?

En tant que cycliste, vous êtes en première ligne d’exposition aux polluants de l’air et à la fumée des gaz d’échappement lors de vos virées en ville. La situation sera encore plus grave si vous vivez dans une ville à forte émission. Le port d’un masque antipollution est une nécessité pour vous. Pour moins de 50 €, voici une sélection de masques antipollution que vous pouvez considérer lors d’un éventuel achat.

Respro Ultraléger

masque antipollution Respro Ultraléger

Disponible à partir de 35 € sur Amazon, ce masque antipollution est le produit du fabricant britannique Respro, leader dans la vente de masques antipollution pour cyclistes. Conçu pour filtrer jusqu’à 99 % des polluants de l’air, ce masque à l’aspect un peu sinistre ne vous veut pourtant que du bien. C’est le modèle le plus vendu de la collection grâce à sa qualité de construction et à ses performances inégalables.

Fabriqué dans un tissu en maille très respirant et extensible, il est parfait pour une utilisation par temps chaud. Il possède un filtre remplaçable HEPA sport de 2,5 PM à double valve qui facilite la respiration même lorsque vous devez passer par des périodes d’accélérations.

Cambridge Pro

masque antipollution Cambridge Pro

Il s’agit d’un masque antipollution entièrement personnalisable et très abordable (25 €) qui est disponible en différents motifs et coloris. Il y en a pour toutes les tailles et envies. Ce masque est doté d’une côte de filtration de 99 grâce à la présence d’un tissu à triple couche pour filtrer l’air au maximum. Malheureusement le filtre n’est pas remplaçable, ce qui est un peu dommage.

Lire aussi : Comment se servir du Revitive IX circulation Booster ?

Pour optimiser votre respiration, ce masque possède aussi une valve. En fonction du niveau de pollution de votre ville, vous devez suivre les instructions du fabricant pour changer votre masque le moment venu. Dans l’ensemble, c’est un masque amusant et élégant, même s’il n’est pas aussi confortable que prévu.

Vogmask N99 C2V

Vogmask N99 C2V

Vogmask a débuté en 2011 en tant que petit fabricant de masques basé à San Francisco. Aujourd’hui, il vend ses masques antipollution dans plus de 40 pays. En plus d’une certification N99 de premier plan, ce masque à 45 € porte le marquage CE Européen et est homologué. Vogmask produit des masques à une ou deux valves.

Le modèle monovalve ne permet pas de bien filtrer assez d’air pour un cycle intense. La double valve est quant à elle est très confortable même pour des heures de port. Les filtres du masque ne sont pas remplaçables. Si vous vivez dans une région sujette à de hauts niveaux de pollution, vous ne devez utiliser la Vogmask N99 C2V que sur une période de 5 mois pour en maximiser les effets.

Totobobo

masque antipollution Totobobo

Totobobo est une alternative populaire aux masques Respro qui dominent le marché. Au lieu du look sombre, le fabricant a opté pour un design clair, avec des courroies d’oreille simples et un filtre blanc sur chaque côté. Ce masque est très léger et très aéré.

Pour approfondir : La pollution de l’air tue deux fois plus qu’on ne le pensait.

Pour une vingtaine d’euros, vous avez le choix entre une petite et une taille plus grande bien que les filtres fournis n’aient qu’un taux d’efficacité de 92 %. Vous avez néanmoins la possibilité de commander des filtres remplaçables 4 % plus performants. Si vous recherchez un masque antipollution discret, ce modèle vous ira sûrement à ravir.