Comment fonctionne un compteur vélo ?

acheter compteur velo

Le compteur vélo est devenu un appareil indispensable pour les adeptes du cyclisme. C’est notamment grâce aux nombreuses fonctionnalités qu’il offre pour aider le cycliste dans l’amélioration de ses performances. La liste de ces fonctionnalités est longue.

Premièrement, nous allons tout d’abord voir les différents composants d’un compteur vélo, ensuite, nous verrons comment fonctionnent les différents modèles.

Quels sont les éléments qui composent un compteur vélo ?

En générale, un compteur vélo est composé de trois éléments essentiels :

-Tout d’abord, il y a l’unité d’information. Celui-ci doit être placé à la vue du cycliste. La plupart du temps, ils les posent soit sur le guidon, soit sur le poignet, soit sur le bras. Il se présente sous forme d’un petit écran qui peut être digital, à cristaux liquides, LED ou encore en 3D. Les anciens modèles sont en noir et blanc, tandis que les plus récents sont en couleur.

-Ensuite, il y a l’unité de capture des données. Elle peut être placée sur la fourche, sur le rayon, sur les pédales, sur le moyeu arrière ou encore sur le thorax du cycliste pour mesurer la fréquence cardiaque.

-Puis, il y a les différents capteurs tels que les capteurs de vitesse, de fréquence de pédalage, de puissance ou encore le capteur de fréquence cardiaque.

à Voir là : Comment apprendre à un enfant à faire du roller ?

Les différents types de compteurs vélo

On dénombre trois types de compteur pour vélo :

-Le compteur mécanique, de plus en plus délaissé par les cyclistes, du fait qu’il n’offre pas beaucoup de fonctionnalité.

-Le compteur électronique, qui est alimenté par un dispositif en aimant installé sur la roue. Celui-ci est alimenté en électricité à chaque tour de roue. Les données collectées sont affichées sur un petit écran.

-Et enfin, le plus rependu, le compteur sans fil. Il est alimenté par une batterie et des piles et est doté d’une grande autonomie.

à Voir là : materielvelo

Le fonctionnement d’un compteur vélo

Tout d’abord, sachez tous les compteurs vélo sont dotés d’un écran sur lequel le cycliste consulte les données. La plupart du temps, ils sont également dotés d’un système sonore qui sert à informer le cycliste sur les différentes données sans qu’il n’ait besoin de consulter l’écran. De cette façon, il n’a pas besoin de s’arrêter ou d’avoir les yeux rivés sur l’écran pour obtenir les informations qu’il veut obtenir.

Pour les compteurs GPS, le cycliste est guidé et informé par une voix de synthèse.

Sinon, le principe de fonctionnement du compteur vélo est comme suis :

On place un capteur à l’endroit considéré comme source d’information et celui-ci envoi les données collectées sur le compteur. Ce dernier affiche les informations et les données en temps réel.

Parmi les capteurs les plus fréquemment utilisés par les cyclistes, on distingue notamment le capteur de vitesse, le capteur de puissance, le capteur de fréquence cardiaque ou encore le capteur de fréquence de pédalage.

Par ailleurs, sachez qu’un compteur vélo GPS n’a plus besoin d’un capteur de vitesse. Il se sert directement des données satellites pour évaluer la vitesse du cycliste.

Sources : /mon-compteur-velo-plus.com